29.8.18

DEAL WITH IT


  Hello !
Collaborer avec Pomm'poire c'était clairement passer un cap : celui de la lingerie ici. En bientôt 5 ans de blogging je me suis toujours refusée à travailler avec des marques de lingerie en raison du contenu à créer derrière : on ne peut jamais aussi bien mettre en valeur une lingerie qu'en la portant.
Certaines ici le savent certainement, j'ai un petit passé devant l'objectif, y compris en lingerie, mais me dévoiler ici c'est une chose bien différente. Pourtant, mon body vous le connaissez ! Avec tous ces articles sport et swimwear, mais ce n'est pas la même chose. Et pour cette première, j'ai voulu ne pas aller trop vite et rester assez subtile, la meilleure manière de dévoiler son corps de femme selon moi.
 Je me surprend ces dernières semaines à être très bien dans mon corps, pourtant, d'un point de vue très critique qu'est le mien (je crois qu'on l'est toutes envers soi) il n'a jamais été aussi imparfait. Et pourtant, je ne souhaiterai pas revenir à cette période où je flirtais avec la taille 32, à la recherche perpétuelle du corps le plus sec qui soit. J'en ai pris conscience récemment en revoyant des photos, j'ai l'impression de voir une personne malade de profil, pourtant à l'époque je trouvais ça joli. C'est la que je comprends le chemin parcouru, la maturité encaissée. J'avais 20 ans, plus vraiment une ado et pas tout à fait une femme. Aujourd'hui je me vois réellement en tant que femme, avec un corps cohérent. J'ai été formée définitivement à 13 ans (car réglée très précocement), je me suis retrouvée rapidement avec des hanches et une poitrine développées quand mes copines étaient filiformes et ressemblaient encore à des enfants. Et je crois avoir toujours essayé de gommer cette nature qui allait beaucoup trop vite. Je me souviens déjà en primaire d'un épisode assez délicat où deux filles sont venues me trouver dans la cour et m'ont posée une question que seules des enfants peuvent poser :"tu fais des piqûres pour avoir des seins?", ça a été un moment compliqué à gérer et en rentrant j'ai demandé à ma mère le droit de porter des brassières pour qu'on ne remarque plus ma poitrine. (Au passage je sais que l'une de ces deux filles me suit aujourd'hui, alors si tu lis cela, je ne t'en veux absolument pas :) ).
Tout ça pour dire qu'il m'a fallu des années pour accepter mon corps de femme et arrêter de vouloir aller contre la nature. J'ai une taille marquée des années 30 et un boule à tourner dans un clip de Pitbull, faut faire avec. J'ai trop longtemps forcé mon corps à suivre une mode qui ne m'allait pas, moulée dans des skinny à me filer une thrombose !

Bientôt 25 ans, enfin femme, je crois. 
Deal with it.
 Je porte ce kimono et ce tanga
 

Réactions:

Enregistrer un commentaire

Articles suivants Articles suivants