22.10.18

THIS CHAPTER FEELS REALLY GOOD.


Depuis hier les demandes d'abonnement affluent. Je suis en privé sur Instagram depuis moins de 24h, ça faisait plus de 5 ans que ça n'avait pas été le cas. Marrant mais c'était comme un petit ouf quand j'ai cliqué dessus, l'impression de pouvoir être invisible tout à coup et ce sentiment de sécurité. "Juste pour voir". 
Cette année a été remplie de grands changements et elle continue ainsi. Je vous ai dit que je me laissais encore un an. Mais j'ai envie de m'écouter. J'ai toujours fait les choses avec passion, absolument toujours. Mais aujourd'hui je n'en ai plus. Il s'agit d'un métier comme un autre, quand il ne nous convient plus, qu'on ne le fait plus avec passion, qu'on n'aime plus ce qu'il devient et son environnement : on le quitte. C'est ce que je fais doucement depuis plusieurs semaines. Vous savez que j'ai été plus que multitâches ces dernières années, j'ai fait trois métiers à la fois : j'en peux plus. Je solde mes derniers contrats ces 4 prochaines semaines, je n'en reprendrais plus pour la simple et bonne raison que j'arrête et rends mon tablier. Je dois réactiver mon profil en public, je n'ai pas le droit d'être en privé pour l'instant. Puis, lorsque ces collabs seront passées, je ne vais pas disparaître, simplement passer en privé et continuer mes autres activités professionnelles sans ne plus avoir BESOIN de m'exposer pour celles-ci. Je vais toujours avoir besoin des réseaux pour les faire vivre mais ce ne sera plus mon visage et on ne saura pas que je suis aux manettes, un peu le secret du bonheur pour moi. Je ne souhaite pas me créer un nouveau compte, simplement passer en privé comme je l'ai dit, celles qui veulent rester abonnées le feront mais il n'y aura plus de créations de contenus de marques, juste ce que j'ai envie de poster : une fois tous les deux mois ou 5 fois par jour, peu importe. Plus de fil conducteur ni d'harmonisation de feed, juste ce que j'ai envie, les sorties en montagne, les nombreux apéros, les visages qui m'entourent dans la vraie vie : un retour aux origines de ce compte qui ont dû s'effacer petit à petit puisque étant devenu professionnel. 
Ne plus avoir de comptes à rendre sous prétexte d'être une personne publique. J'espère sincèrement que ces métiers vont arrêter de vous faire rêver, ça vous bouffe. Cependant soyons clairs, je ne crache pas dans la soupe. Ça a été merveilleux pendant plusieurs années, j'ai vécu des trucs vraiment cool et inattendus grâce à tout ça, mais j'ai un énorme recul aujourd'hui et honnêtement ? Je ne le referai pas. 
 Je sais que vous vous posez beaucoup de questions et sincèrement ça me touche et ça me pince un peu le coeur car vous avez -toujours- été une super communauté, bienveillante, touchante, drôle. En 5 ans je pense pouvoir compter sur les doigts d'une main les pseudos attaques et c'est plutôt très rare dans mon domaine. Pour répondre à vos interrogations, oui je reste dans l'univers de la mode, toujours dans la création avec une seconde marque et j'ai un troisième "bébé" en préparation depuis deux ans, totalement différent et dont seulement mes très proches sont au courant. 
Je suis très respectueuse de celles qui continuent, après 10 ans, avec autant de passion et d'intérêt. Il y a une chose que je n'ai jamais réussi à faire : me poser des limites, des horaires, des gros stop. Vous le savez, je vous réponds encore à 2h du matin très souvent. J'ai eu mes premiers week end depuis très longtemps récemment. Quand j'étudiais le droit (2012) et terminais de faire mes TD à 2h, je filais poster un nouvel article. Le week end quand je rentrais voir mes parents, entre mes heures interminables de révisions je sortais 1h prendre des photos pour le blog, j'écrivais l'article le dimanche soir dans le train. Et ça continuait ainsi toutes les semaines jusque début 2016 où j'ai voulu me consacrer au blog et lancer ma marque. Puis en septembre de la même année je rempile au ministère de la justice -pour être sûre- toujours en conjuguant mes autres activités. Juin 2017, bye bye (again) la justice, de retour à fond les ballons sur la marque avec la création d'un nouveau concept. Mars/Avril 2018, gros passage à vide, séparation avec mon compagnon après plus de 6 ans & grandes réflexions sur mes envies. Septembre 2018 lancement de la nouvelle co avec une nouvelle identité de marque. Et nous y voilà, je sais -je le sais- : je me suis trouvée et je sais que je ne veux plus m'exposer pour mon métier. Clairement, disons-le, j'ai envie de retrouver une vie classique sans qu'on ne m'arrête -plus jamais- dans la rue. 
J'espère que vous serez aussi compréhensives que vous l'avez toujours été, c'est vrai que j'ai l'impression de vous quitter, même si je ne vais pas supprimer mon compte, l'arrêt de cette activité est une énorme page qui se tourne : blogueuse, instagrammeuse, influenceuse, j'en ai vu passer des noms en 5 ans pour nous nommer. Celles de la première heure le savent, je n'ai jamais rien été d'autre qu'une fille qui a partagé son quotidien de manière innocente (et j'insiste sur ce terme) et le reste a suivi, nous avons été très rapidement 30K. Je vous embrasse et qui sait, vous suivrez peut-être le reste de mes aventures sans le savoir à travers mes nouveaux projets. 

Merci pour tout.

Laetitia

Réactions:

Enregistrer un commentaire

Articles suivants