vendredi 21 novembre 2014

After the rain ♥

 Bonjour vous !
Mes semi-partiels sont enfin terminés, mon cerveau refonctionne progressivement et mon moral va beaucoup mieux ! J'ai trois semaines avant de commencer mes partiels, même si le rythme reste soutenu, j'ai presque l'impression d'être en vacances, même si...non.
Aujourd'hui je souhaitais vous montrer un look shooté entre deux averses (merci maman de braver tous les temps pour moi !), d'où la mauvaise lumière qui malheureusement ne rend pas justice à ma robe qui est un vrai, vrai coup de coeur ! Je compte bien vous la remontrer dans un prochain look plus ensoleillé :) J'étais un peu dans une impasse, il pleuvait à chaque fois que sortais mon appareil, donc dès que les gouttes ont cessé.. :)

Le temps commence sérieusement à se rafraichir -pour mon plus grand plaisir- je peux ressortir tous mes maxi manteaux, j'aperçois déjà la neige depuis mes fenêtres le week-end, par contre sur Lyon la semaine c'est beaucoup moins gai ^^. 
Je m'apprête à passer un vrai week-end, un vrai de vrai presque sans boulot, vous n'imaginez pas comme je me sens légère ! Et on commence par une soirée chez Superdry dès ce soir.

Passez une très belle journée et excellent week-end à vous

Pensez à vous abonner

lundi 17 novembre 2014

Le long manteau ♥

 Ah que coucou ! Oui je suis très heureuse du retour des looks sur le blog :)
Quoi de mieux que de vous présenter ma superbe affaire de la saison ? (bon pas que, mais UNE) Parlons-en, Kiabi, tout le monde connait cette enseigne et dans mon cas personnel je l'avais totalement délaissée. Mon argument majeur était qu'elle n'était tout simplement plus du tout dans le coup... Et puis vint ce samedi où, alors que j'étais en vadrouille avec ma Mamounette : "oh tiens Kiabi, ça fait un lustre qu'on n'y a pas mis les pieds ! Puis c'est l'occasion de voir Françoise !" (oui, comme ça vous avez toute l'histoire). Et là badaboum dès les portes d'entrée je tombe d'amour pour tous ces manteaux à la coupe parfaite, à la matière impeccable, aux différents coloris. Il s'avère qu'ils sont issus de leur dernier coup de fusil : ces manteaux pour 19.90€ Autant vous dire que les rayons n'étaient plus que très maigres, le coloris blanc m'est d'ailleurs passé sous le nez dans plusieurs villes. 

Je suis totalement fan de celui-ci, même plusieurs semaines après l'achat, après l'avoir porté des jours et des jours... l'effet est toujours le même : j'ai l'impression que c'est un modèle taillé sur mesure et à la fois d'être dans une sorte de pyjama. Le côté long, j'ai eu du mal pendant longtemps, mais quelle cruche que j'étais, je me sens tellement à l'aise désormais avec ce format, l'impression de tout pouvoir porter. Voici donc l'une de mes dernières tenues passe-partout ou routinières, celles que j'enfile sans rien me demander et où je suis le mieux !

Et le chapeau : Bershka :)

INSTAGRAM HELLOCOTON | FACEBOOK

mercredi 12 novembre 2014

Mon rapport au sport et au #healthymovement : l'heure des bilans

Un éventail des transformations de mon corps, entre perte de poids et musculation.


Pour rappel, il y a un peu plus d’un an, j’ai choisi de me reprendre en main pendant qu’il en était encore temps. Ayant toujours été plus ou moins mince, du moins sans problème de poids apparent, lorsque l’heure de se mettre en ménage est arrivée j’ai complètement perdu pied comme beaucoup d’étudiantes : les horaires, la malbouffe toujours à portée de main, nous vivions d'amour et de pizzas, bref en un an je faisais l’état d’un bilan catastrophique sur mon corps et j’étais de plus tout le temps malade. Il était véritablement question d’apprendre à vivre sainement.
En bonne épicurienne il n’était absolument pas question d’entendre parler de  « privation », je suis une vraie savoyarde amatrice de charcuterie, de vins et de fromage il n’était absolument pas question de renier mes plaisirs mais d’apprendre à les concilier avec une vie saine. Si pour vous « alimentation équilibrée » et « plaisirs de la cuisine » sont incompatibles, vous n’avez absolument rien compris. Le terme de vie saine inclue pour moi la notion de plaisir : une vie n’est nullement saine si vous n’éprouvez pas de plaisir, notamment à travers la nourriture. Certes il faut manger pour se nourrir mais la notion de plaisir est selon moi très importante et indissociable. 
Chacun de mes mots n'engage que moi, il est plus qu'important de le préciser dans cette époque du "qui aura le dernier mot".
Qu’on s’entende bien : si le fait de manger des salades composées 5 fois par semaine vous ravie c’est tout à fait légitime et ça qui rend votre mode de vie sain : vous mangez quelque chose d’équilibré de manière saine ; il ne faut nullement juger les envies des autres sous prétexte qu’elles seraient animées par l’obsession du vivre sain. De la même manière, le terme Healthy ne se rattache pas à une assiette de quinoa aux courgettes, j’entends par là que ce qui est sain (ou non) ce n’est pas l’aliment en lui-même mais la manière dont vous choisissez de l’inclure dans votre alimentation. Toujours dans la même idée, une fois on m’a dit qu’il était contradictoire que dans ma galerie instagram les photos de séances de sport succèdent aux photos de burgers : là encore ces personnes n’ont rien compris. Une nouvelle fois, ce n’est pas le plat en lui-même qui est malsain, c’est l’utilisation qu’on en fait ! Un hamburger pris lors d’un repas n’est pas plus malsain qu’autre chose et ce n’est pas ce repas qui flinguera votre ligne, par contre il en sera ainsi si vous sollicitez trop souvent les plats ultra-caloriques. Je ne sais pas si je me fais comprendre mais dans mon esprit c’est très clair, je pense d’ailleurs qu’une fois qu’on a admis certaines de ces notions, plus aucun souci ne se pose quant au souci d’une vie équilibrée. 
On me pose souvent cette question, de la manière la plus abrupte qui soit : t’as fait quoi pour perdre 11kg ? Je ne sais pas si ces personnes s’attendent à une recette miracle, une nouvelle formule mathématique ou un nouveau produit cracra. C’est d’ailleurs une question à laquelle je ne réponds plus car j’y ai consacré plusieurs articles et cela va, selon moi, du bons sens…. Je n’ai absolument, absolument, rien exclu de mon alimentation : pain, huile, beurre, fromage, sauce, viandes, féculents… Je mange absolument de tout, comme pendant ma perte de poids. Alors certes quelque chose a bel et bien changé sinon mon corps n’aurait pas répondu de la sorte.

Mon alimentation n’a pas été restreinte, elle a au contraire été élargie à des produits délaissés : les légumes, les fruits, les plantes, les graines, les COULEURS  sont venus pallier les besoins surgissant pendant mon rééquilibrage alimentaire.  J’ai appris à gérer les apports caloriques : il ne s’agit ABSOLUMENT PAS de compter les calories de vos plats ou de vos journées : cela va totalement à l’encontre d’une vie saine que je tente d’expliquer depuis le début.  De plus "calorie" ne veut rien dire si on ne connait pas les propriété de l'aliment en question : du muesli est calorique, pourtant il a tout ce dont vous avez besoin lors d'un snack ou d'un petit déjeuner, même principe pour la banane. J’entends donc par « gérer », le fait de connaitre les propriétés de plus ou moins chaque aliment/groupe d’aliments : apprendre à les intégrer dans vos journées. Pour dégrossir un peu toutes ces infos et de manière très générale, il est recommandé de faire des plats types féculents + légumes + protéines. On remplace les sodas par du thé, quand on s'ennuie on remplace les chips par des céréales type muesli. 
Concernant mon cas personnel : je ne mange presque que de la viande blanche par question de goût en 1er lieu et ensuite car elles sont moins riches en calories, je les intègre donc facilement le soir dans une salade.  Je mange énormément de féculents (pâtes, riz, pommes de terre) mais j’évite le soir puisque l’heure du coucher étant rapprochée, nous stockons ce super-aliment. Pas de prise de poids immédiate (ce n’est d’ailleurs jamais le cas) mais sur la durée ce n’est pas une habitude à prendre si vous souhaitez perdre du poids, cependant cela ne pose aucun souci concernant une personne en stabilisation comme moi. J’avais déjà évoqué ce détail de mon alimentation l’année dernière ce à quoi une personne m’avait répondu que c’était totalement faux qu’il FALLAIT manger des féculents le soir, je réponds une nouvelle fois à cette personne : tu as tords, et si tu en doutes, consultes un diététicien. Il est bien connu qu’il faut manger léger le soir pour perdre  du poids, tout est question de digestion, sachez qu’après 18h nous stockons presque tout du fait de la baisse générale d’activité. C’est simple & logique : vous n’éliminez presque pas ce que vous mangez avant le coucher du soir, d’où l’importance de manger léger autant dans la quantité que l’apport glycémique pour perdre du poids.

 Je n’ai pas d’impératif, le midi j’aime me faire plaisir et c’est mon plus gros repas de la journée, j’en profite pour manger viande & féculents, le moment le plus propice selon moi, (c’est sûr que ce ne sera pas au petit déjeuner !).  Je parle de manière plutôt exhaustive car je fais principalement référence à celles qui veulent perdre du poids, ce qui est uniquement une transition et non un mode de vie à adopter toute l'année. La stabilisation (=le reste de votre vie) ne comprend pas les mêmes éléments, je déteste parler de régime et préfère le terme rééquilibrage, bien plus révélateur de ce qu’il faudrait faire. Il n’est pas question de vraie privation, bien qu’on doive se limiter, cela va de soi. Désolée de vous l’apprendre mais ce sera dur pendant un certain temps, le temps pour le corps de reprendre son alimentation naturelle, celle dont il a besoin en réalité et non selon celle que vous lui donniez jusqu'alors. Tout comme vous, il doit revoir ses priorités. J’ai eu des moments très difficiles pendant cette année de perte de poids que je vous décris, ne croyez pas que je n’ai jamais craqué, ce n'est pas parce qu'aujourd'hui je parle en connaissance de cause que je n'ai pas fait d'erreur comme tout le monde, j’ai même pensé à un moment à de la boulimie non-vomitive, mais je pense être un exemple du fait qu’on puisse arriver à nos fins par de la volonté propre et des armes que nous seules détenons. Je n’ai consulté aucun diététicien et ai épaté mon généraliste, je me suis nourrie si je puis dire, de notions de diététique communes à tous mais qu’on oublie trop souvent. J’ai appris à lire les étiquettes, j’ai cherché à découvrir de nouveaux produits notamment chez le Bio, et comme beaucoup le savent, le sport a été mon meilleur ami, ce à quoi je ferai référence en fin d'article.
Nous avons besoin de sucre, de bon gras, les exclure vous stress psychologiquement et au niveau du métabolisme : vous vous créez des carences et des obsessions qui finissent toujours de la même manière : vous craquez beaucoup plus que si vous n’aviez entamé aucune privation. L’esprit se frustre si nous privons notre corps ce qui est tout à fait normal (et heureusement qu’il est aussi réactif pour nous empêcher certaines erreurs !). Je suis d’avis à dire que si un gâteau vous fait envie, vous devez vous l’accordez en tant que plaisir et non en tant que craquage, là est la distinction et croyez-moi, l’esprit joue beaucoup sur le corps. Cette dernière chose ne veut pas dire qu’on doit sauter sur tout ce qu’il nous fait envie, il faut apprendre, là encore, à intégrer les friandises de manière saine, car OUI selon moi une friandise est saine : elle procure du plaisir & rien de plus, si elle est prise intelligemment. Et si elle est prise dans le cadre d’une alimentation globalement équilibrée, elle sera sans incidence, tout comme un burger.  
Tout ça aussi pour vous exprimer mon franc ras-le-bol (quoique, franche marrade ?) vis-à-vis de celles qui se croient intelligentes à dire que les femmes qui décident de se prendre en main, de mener une vie saine, la gaspillent, ont une vie, je cite « nulle et déprimante » pour finalement faire la même chose en cachette et décider finalement de l’exposer aux autres comme si aucune parole n’avait été prononcé. Tant mieux si certaines ont des révélations, en revanche cracher sur celles qui se bougent du canapé le dimanche est totalement ridicule. Celles qui se vantent de manger gras sur gras, boire alcool sur alcool, vous pensez peut-être que cela nous est totalement étranger. Petite précision sur mon mode de vie : je bois du vin presque chaque semaine, je mange du fromage tous les jours, de la charcuterie quand j'en ai l'envie, des croissants, je connais autant que vous le goût d’un mcdo, et peut être mieux étant donné que je l’apprécie et pourtant j’ai perdu 11kg, ne croyez-vous pas, chères détractrices, qu’il y a une relation de cause à effet ? Toutes ces futilités pour vous dire que je n’ai jamais entendu de la part d’une fille faisant du sport et adepte d’une vie saine, dire que les autres étaient des bonnes à rien.  Je n’ai jamais vu ça, tout simplement parce qu’elles sont bien dans leur peau et n’ont pas besoin de critiquer le mode de vie de l’un ou l’autre pour apprécier le leur. Je ne sais pas si vous imaginez l’inverse : admettons le fait que dans toutes ces lignes, j’incrimine clairement celles qui sont hostiles au vivre sain, en utilisant des termes équivalents à ceux utilisés pour qualifier les filles sportives, ne croyez-vous pas que je recevrai un torrent d’indignation ? Cette réaction serait tout à fait légitime car selon moi chacun vit sa propre vie et nul n’a de droit de regard sur la vie de l’autre et encore moins le droit de juger. Alors pourquoi tolérer les aigries du dimanche ? Si je fais ce long paragraphe c’est bien pour une raison, je me repose sur du vu & vécu, quoi qu’aujourd’hui j’y sois totalement indifférente, je sais que certaines sont encore touchées par certains propos tenus, même dans les magazines, ou sur certains comptes Instagram (d'ailleurs très hypocrites ;) , vis-à-vis de celles qui font le choix personnel de vivre leur vie de manière équilibrée mentalement et physiquement. Je n'ai pas de camp, aucun mode de vie n'est mal, du moins je n'ai pas la qualité adéquate pouvoir juger de ça, j'estime juste que chacun doit pouvoir faire ce dont il a envie sans devoir se justifier (de plus inutilement).

Pour finir, il est impensable de vous laisser sans évoquer mon rapport au sport, autre grande clé de ma perte de poids ET de ma stabilisation : j’ai perdu beaucoup de gras (oui il faut bien appeler un chat, un chat) mais j’ai gagné beaucoup de muscle, c’est pourquoi le chiffre sur la balance ne doit pas importer, le muscle pesant plus lourd. J’insiste ici sur la balance : nous ne sommes pas des chiffres, vous êtes une personne, ils ne doivent nullement dicter votre vie, s’y référer est une bonne chose, au-delà cela tourne au malsain. Autre question souvent posée : oui je fais mon sport uniquement à la maison, jamais en salle de sport, et parfois en extérieur. Des bonnes baskets, une jolie tenue sportive, quelques accessoires type poids légers, élastiques, tapis et c’est parti, le reste n’est que secondaire. J’ai commencé ma toute première séance par un circuit (voir ci-dessous) au fil des séances, j’augmentais les séries et répétitions puis j’ai varié les exercices, en deux semaines les résultats de mon corps m’ont fait comprendre ce que je devais le plus travailler et comment. J’ai un corps musclé à la base, il s’agissait donc de travailler en finesse et non en « lourdeur » : pas de charges apportées pendant mes squats, ou pendant ma course à pied. Concernant la fréquence adoptée et les variétés d’exercices, je vous conseille de relire mon article s’y référant illustré en photos.

  
Ma routine n’a pas vraiment changé, seulement aujourd’hui je fais moins de sport, de par mon emploi du temps et de par les résultats obtenus. Je n’éprouve le besoin de faire du sport pour me libérer, lâcher prise et me défoncer il faut dire les choses : il s’agit d’un vrai défouloir.   Concernant l’aspect esthétique, je m’attache surtout au gainage, je tiens à garder des abdos dessinés et c’est pour moi beaucoup plus efficace que l’exercice d’abdos en lui-même, quoique les variantes types « pivot » soient top pour muscler les obliques. 

Et voici le programme par lequel j'ai commencé :)
Je ne pratique pas à chaque fois les squats car j’ai les cuisses très musclées de par ma morphologie, je préfère donc des legs rises (vu dans mon article ci-dessus) ou des fentes en écartant bien les pas pour allonger le muscle, ou des fentes inversées (j’appelle comme ça le mouvement qui consiste, à 4 pattes, à relever une des jambes, en la gardant à l’angle droit.) Vous savez aussi que j’ai pratiqué le Bikini Body Guide de Kayla Itsines, je confirme une nouvelle fois que son programme est super, cependant je n’ai plus le temps de me tenir au rythme des séances et m’inspire donc de ses exercices qui sont géniaux.
Je compte bien refaire mon article sport de la même manière que le premier qui vous avait tant plu. Vous savez qu’il ne s’agit que d’un souci d’emploi du temps, solliciter le chéri pour me shooter n’est pas toujours évident car monsieur aussi a ses obligations :) Et concernant la vidéo, pour celles qui suivent, elle est toujours en préparation :)


J’avais besoin de vous écrire tout ce pataquès pour mettre au clair certaines choses, de plus vous êtes presque 13 000 à me suivre sur Instagram, des milliers de personnes arrivent semaines après semaines je comprends le fait que tout le monde ne soit pas toujours au courant de tout, d’où les questions répétitives et d’où cet article récapitulatif. Pour celles qui s’interrogent sur ma présente (voire future) intention vis-à-vis de mon corps ou du sport : comme vous le savez je suis en stabilisation c'est à dire qu’après ma perte de 11kg, mon poids ne bouge plus du tout, j’ai trouvé l’équilibre qu’il me faut, entre plaisirs et produits sains, sport et détente. Je m’attache surtout à l’aspect esthétique, physique, je ne me fie pas à mon poids, ce qui ne veut pas dire que je ne me pèse pas, cependant ce n’est pas toujours une donnée révélatrice. Je continue donc le sport pour m’aérer l’esprit et continuer à façonner mon corps, plus comme ci ou comme ça, c’est aussi l’un des nombreux avantages du sport :)